“Nous sommes juste humains”: un projet photographique haut en couleurs

Margot Varlez

Margot Varlez

L’Observatoire de la Diversité Culturelle a été interpellé par l’incroyable projet photographique Humanae d’Angélica Dass, qui regroupe une série de plus de 2000 portraits pris à travers le monde. Depuis avril 2012, l’artiste brésilienne s’est lancée dans la création d’un immense nuancier Pantone permettant de répertorier toutes les teintes de la peau. A travers cet “inventaire chromatique”, la jeune photographe souhaite mettre en valeur la richesse de la diversité humaine. 

Angélica Dass

Angélica Dass

« Noirs », « blancs », « jaunes » … sont des codes couleurs simplifiés que nous utilisons au quotidien pour classifier différents types ethniques. Pourtant ces codes, qui ne laissent aucune place à la nuance, ne reflètent pas la diversité humaine; et c’est précisément ce qu’ Angélica Dass dénonce à travers son oeuvre. En s’associant à l’entreprise américaine Pantone, spécilisée dans la fabrication de nuanciers et le développement de techniques d’impression, la photographe désirait élaborer une sorte de catalogue de tous les tons possibles de la peau humaine afin de mettre en lumière son étonnante diversité.

Angelica-Dass-Pantone-Portraits2La photographe explique que ses racines familiales l’ont inspirée pour la création de ce projet : ” Mes grands-parents sont des Noirs nés au Brésil et mon père est un Noir adopté par une famille de Blancs. Je suis un mélange de divers pigments. Humanae est une quête visant à mettre en valeur nos vraies couleurs, plutôt que d’être simplement catalogués comme rouge, jaune, noir ou blanc.”

Humanae - Angélica Dass

Humanae – Angélica Dass

L’artiste considère que son projet est toujours en “construction” et qu’il ne prendra jamais véritablement fin. Elle explique que “le but ultime d’Humanae est de provoquer une discussion autour de la diversité ethnique, de créer des images qui nous correspondent indépendamment de facteurs tels que la nationalité, l’origine, le statut économique, l’âge ou les critères de beauté. Nous ne pouvons pas nous associer à des principes et clichés, nous sommes juste humains.”

Articles récents..

OLIVIER FAVIER

Dans le numéro de l’OBS du 10 au 16 octobre 2019 un dossier  est dédié à la France solidaire, à ces « Héros du quotidien » qui s’engagent et s’activent pour aider les autres, pour effacer les injustices, pour lutter contre les discriminations …
Olivier Favier, journaliste et membre du Conseil d’administration de l’ODC, est l’un d’eux.

Lire plus »

Pierrette Fleutiaux

La dernière fois que j’ai rencontré Pierrette Fleutiaux, disparue mercredi 27 Février, c’était en 2016 à Pantin dans ce qui restait des hangars de la vielle filature Cartier-Bresson.

Lire plus »

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

wait a minute...

have you read these details yet?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna exercitation ullamco