Lutte des classes et “italianité”

ODC

ODC

L’Observatoire de la diversité culturelle était partie prenante d’une soirée dédiée à l’Italie et à l’italianité le jeudi 22 novembre au théâtre de la Girandole de Montreuil. Ce débat a suivi la présentation de la pièce “Lutte de classe” d’Ascagno Celestini,un monologue étonnant et sensible, magnifiquement interprétée par Félicie Fabre, émouvante dans la peau de Patrizia, cette rescapée du « monde d’après » et de vingt ans de berlusconisme. Cette fable moderne et décapante est la belle surprise du festival Montreuil-Rome, Non è vietato sporgersi qui se déroule dans ce théâtre de Montreuil jusqu’au 15 décembre.

La table ronde a réuni une cinquantaine de personnes outre l’interprète et Luciano Travaglino, le metteur en scène et directeur du Théâtre, Fulvio Caccia le directeur de l’Observatoire de la diversité culturelle qui a animé cette soirée, Roberto Scarcia, membre du bureau de l’ODC et auteur de Esperento iperboreo, aux éditions Biblion, Paola Palumbo, romaine, installée à Paris et cadre à l’IRCAM.

Pour sa part le metteur en scène a rappelé les circonstances de ce festival que lui a inspiré les textes de Celestini.” Montreuil-Roma, non è pericoloso sporgersi est conçu comme un voyage de six semaines transitant par plusieurs gares : le Théâtre de la Girandole, bien sûr, mais aussi La Parole errante, le cinéma Le Méliès et la bibliothèque Robert-Desnos.

Pour le metteur en scène, ce voyage souhaite mettre en valeur une autre Italie que celle de la mafia, des pots de vin et de Berlusconi, une autre Italie que celle des faits divers dont on entend parler dans les médias : l’Italie des gens honnêtes et des artistes, l’Italie de la résistance.

Roberto Scarcia a évoqué, de son côté, ce cas unique en Europe où les « forces politiques n’existent plus »
Pour comprendre ce qui s’est passé, explique le journaliste; il faut ajouter le préfixe « an »- au mot globalisation. parce que la culture politique de la globalisation et la langue que celle-ci véhicule n’est pas neutre; on se retrouve avec le mot anglo-balisation ce qui nous permet de voir que la globalisation commence dans le monde anglo-saxon et se renforce dans le monde entier consolidation de l’emprise culturelle anglo-américain sur le monde. Dans ce sens l’anglo-balisation a les traits d’une colonisation culturelle et toute colonisation produit des traumatismes ou des effets concrets d’imitation dans les sociétés colonisées.

Paola Palumbo a rappelé par ailleurs la fragilité de la culture politique italienne qui fait la faiblesse de l’Etat italien mais paradoxalement la force de son réseau entrepreneurial notamment au nord. Cette culture politique parfois trop régionalisée sans assise réelle a été vite la proie de la régionalisation.

Interrogé sur son interprétation, Félicie Faure a mis en relief l’extrême solitude de ce personnage sans âge et déclassé, archétype de la soumission, face à un pouvoir totalitaire qui a tout préempté y compris la foi.
A cet égard la définition de l’italianité donné jadis Paul Valéry qui a été le fil rouge de la soirée a permis l’exploration de cette identité en éternelle recomposition. “Simplicité de vie — nudité intérieure — besoins réduits à l’essentiel. Fond sombre et légèreté ; mais toujours attentive…. Avantages et désavantages d’une position en marge. Promptitude de la familiarité… »
On retrouve ces traits dans le monologue de Celestini. L’Italie est-il toujours ce laboratoire social est culturel ou est-il encore dans la sidération post-berlusconienne? Mais que peut-on y faire aujourd’hui surtout lorsqu’on appartient à la diaspora ? Les réponse apportées durant cette soirée tracent le contour d’une nouvelle citoyenneté qui conjuguent les appartenances sans exclusive et permet à tous d’être aussi un peu italien.

Articles récents..

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

wait a minute...

have you read these details yet?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna exercitation ullamco