Café linguistique, une proposition

ODC

ODC

 Le contexte

La Seine-Saint-Denis est le département en France où le plus de langues différentes sont parlées. Mais en même temps, hors quelques associations communautaires, ces langues restent cachées dans la sphère privée et ne sont pas valorisées dans l’espace public. Par exemple, en milieu scolaire, les langues proposées au niveau national sont proposées en 1ère, 2ème et 3ème langue, ce qui ne permet pas de mettre en valeur des langues moins répandues.

Les immigrés ou leurs descendants ne peuvent nulle part se sentir valorisés par leur connaissance d’une langue différente.

C’est pourquoi l’ODC entend proposer le lancement de cette initiative.

La formule

C’est un espace d’échange linguistique, où l’on peut pratiquer la diversité des langues, cela de manière informelle et détendue. Le Café linguistique est un véritable atelier de conversation qui permet de pratiquer toutes les langues étrangères du monde en rencontrant de nouvelles personnes.

Y participer est non seulement essentiel à la découverte d’une autre langue, mais favorise aussi la compréhension de la culture à laquelle elle est liée. De plus cet échange apporte non seulement le vocabulaire, l’aisance, une meilleure écoute mais stimule tous les aspects de la communication interculturelle, qui s’acquièrent uniquement au contact des locuteurs natifs et qui sont essentiels pour être vraiment à l’aise dans langue qui n’est pas sa langue maternelle.

Cela permet du coup de mettre à distance les clichés et les stéréotypes, notamment autour de la culture du pays souvent simplifiée ou caricaturée. La complexité de l’origine de la langue, de son évolution, de ses apports permet de comprendre sa complexité et son caractère ouvert (apports linguistiques dits allogènes).

Le dispositif

Si la discussion se fait en tête à tête : l’échange fonctionne en général sur le principe de moitié-moitié, c’est-à-dire qu’on essaie de faire des mini-conversations dans chaque langue. Pendant quelques minutes, chaque interlocuteur ne parle que dans sa langue maternelle afin de permettre à son vis-à-vis de lui répondre dans la même langue et vice versa. Il est aussi possible de former des petits groupes de 3, 4 ou 6 personnes, dans ce cas, ceux qui pratiquent la même langue doivent à peu près avoir un niveau semblable.

Ces cafés linguistiques qui favorisent la connaissance des cultures étrangères seront proposés à l’intérieur du réseau associatif et communal des trois villes (Pantin, Bondy, La Courneuve) à raison d’un café linguistique par mois).

Articles récents..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

wait a minute...

have you read these details yet?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna exercitation ullamco